Luttons contre l'intimidation

L’intimidation est une question de pouvoir, de rechercher son rôle et sa place dans la société. Certaines personnes, soit les intimidateurs, pensent qu’un certain ordre doit être établi. Ils décident qui doit parler, qui doit ressortir dans le groupe et qui est le souffre douleur. D’autres personnes, soit les observateurs, veulent passer inaperçus et essayent de déplacer le moins de vent possible. Ils ne se sentent pas responsables des situations et croient ne pas en faire partie. Et pour finir, certains trouvent qu’ils ne méritent pas d’être protégés et ne savent pas qu’ils ont des droits, soit les victimes. Ces trois types de personnalités essayent de trouver une place dans un environnement très stressant où souvent leurs pairs les jugent et où la demande de rendement académique peut être très haute.

Quoi faire ? Et bien il s'agit tout simplement de faire respecter ses droits ! La charte canadienne des droits et liberté de la personne mentionne entre autre que toute personne a droit à la sauvegarde de sa dignité, de son honneur et de sa réputation (Chap.1, Libertés et droits fondamentaux). La violence qu’elle soit verbale, physique ou sexuelle est interdite.

Il est prouvé par des articles scientifiques que les victimes qui vont dénoncer les intimidateurs, ne se font pas plus violenter par la suite. Si cette situation arrivait dans n’importe quel environnement de travail, le patron agirait pour améliorer l’ambiance d’équipe et si c’est trop grave, cela pourrait même aller jusqu’aux tribunaux pour « Harcèlement ». 

Alors que vous soyez victimes ou observateurs, les droits de vos amis, de vos connaissances de classe, sont à respecter. Ne soyez pas un public pour l’intimidateur, ne lui donner pas ce crédit. Les lois sont là pour protéger! N'hésitez pas à en parler à l’administration de votre école. 

Laure Bourdon - agente de projet Racines de l'espoir

Liste des blogues